Bien gérer sa maintenance informatique

De nos jours, tout est informatisé. Rendez-vous dans une gare, dans un bureau ou dans n’importe quelle entreprise publique ou privée. Vous constaterez à quel point les machines informatiques sont omniprésentes dans ces structures. Cependant, si ces systèmes permettent à leurs utilisateurs de gagner en efficacité, il est important de les maintenir régulièrement afin d’en assurer la pérennité. En quoi consiste concrètement une maintenance informatique ? Comment procéder pour bien la gérer ? Découvrez la réponse à ces questions dans cet article.

Quels sont les différents types de maintenance informatique ?

Par définition, la maintenance informatique regroupe les diverses actions et tâches indispensables au bon fonctionnement d’un système informatique. Elle peut porter sur le matériel informatique (serveurs, ordinateurs, tablettes, imprimantes…). Il existe également la maintenance logicielle qui porte sur les softwares (logiciels bureautiques ou métiers). Pour effectuer une maintenance matérielle ou logicielle, vous pouvez mener deux types d’actions à savoir la maintenance corrective et la maintenance préventive. Elles sont complémentaires l’une de l’autre.

La maintenance corrective

Une prestation de maintenance corrective informatique est une intervention que l’on réalise sur un équipement informatique ou un logiciel défaillant pour le remettre en état de fonctionnement. Lorsqu’un appareil de votre parc informatique est défaillant, vous pouvez mettre en œuvre soit une maintenance curative soit une maintenance palliative.

La première sous-catégorie de maintenance matérielle corrective consiste à réparer le dysfonctionnement dans le but de remettre l’équipement endommagé dans son état de fonctionnement initial. La maintenance palliative consiste à mettre en œuvre un dépannage provisoire. Elle devra nécessairement être suivie d’une réparation (maintenance curative).

Si c’est plutôt un logiciel de votre système informatique qui connaît un dysfonctionnement, vous pouvez appliquer une maintenance logicielle corrective. Dans ce contexte, la maintenance prend souvent la forme d’une « mise à jour » (installation d’un mini-programme). De même, il est souvent nécessaire d’effectuer une maintenance logicielle adaptative lorsqu’une nouvelle version d’un logiciel est commercialisée et qu’elle est nécessaire au fonctionnement des anciennes versions.

La maintenance préventive

Encore appelée maintenance évolutive, la maintenance préventive vise, quant à elle, à réduire la probabilité de dégradation ou de défaillance d’un logiciel ou d’un matériel informatique. En fonction des actions mises en œuvre, il existe trois différents types de maintenance matérielle préventive à savoir :

  • la maintenance systématique ;
  • la maintenance conditionnelle ;
  • la maintenance prévisionnelle.

La maintenance conditionnelle est une maintenance préventive exécutée lorsque les systèmes de surveillance préalablement installés sur un parc informatique détectent une anomalie. La maintenance systématique est exécutée de façon périodique, sans un contrôle préalable du matériel.

En ce qui concerne la maintenance prévisionnelle, elle consiste à mesurer la dégradation des différents éléments d’un système informatique grâce à des appareils spécifiques. En fonction des paramètres significatifs de dégradation observés, vous pouvez prendre les dispositions pour retarder et planifier les interventions.

Conformément à la définition de la maintenance informatique, les améliorations fonctionnelles apportées par une nouvelle version d’un logiciel ne sauraient être considérées comme maintenance logicielle préventive. Pourtant, il existe une appellation informelle (maintenance logicielle évolutive) qui désigne les actions mises en œuvre pour faire évoluer une application en lui ajoutant des modules supplémentaires ou en enrichissant ses fonctionnalités.

Quel est l’intérêt d’externaliser sa maintenance informatique ?

Il est possible de réaliser une maintenance informatique en interne. Dans ce cas, il faut que la personne qui s’en occupe soit bien outillée, assez compétente et dispose du temps nécessaire pour prendre en charge tout le système informatique. Lorsque ces conditions ne sont pas réunies, il vaut mieux faire appel à un prestataire externe spécialisé. Cela vous permet d’ailleurs de vous concentrer sur votre cœur de métier. Selon le cas, le prestataire que vous sollicitez pourra intervenir sur les éléments du parc informatique à distance ou dans vos locaux.

En somme, la gestion d’une maintenance informatique nécessite une organisation minutieuse qui porte ses fruits sur le long terme. Même si en interne, vous disposez d’un expert du domaine qui peut s’en occuper, notez que les démarches à mettre en œuvre peuvent être chronophages. Pour vous concentrer sur votre cœur de métier, il est préférable de solliciter les services d’un professionnel externe spécialisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Phasellus Donec leo velit, lectus Lorem